La Tour d'Auvergne, Mercredi 19 Septembre 2018, 17 °C, Ensoleillé
|

Église de Saint-Pardoux

Cette église, classée monument historique est mentionnée pour la première fois en 1060 lorsque le baron Géraud de La Tour en donne l’alleu au prieuré bénédictin de Sauxillanges. La construction de l’église actuelle date du XI-XIIe siècle. L’édifice primitif ne comprenait qu’un chevet plat et une nef unique. Au XIII ou XIVe siècle, les voûtes de la nef furent reconstruites, conservant les parties basses des grandes arcades. Il ne reste, semble-t-il, de l’ancienne construction que les colonnes engagées de la première travée.

C’est vraisemblablement à cette époque que le clocher-porche, situé sur le flanc méridional, est construit. Au début du XVe siècle, la chapelle méridionale, abritant les fonts baptismaux, est érigée, en style gothique flamboyant, dans l’angle formé par le clocher-porche et l’extrémité occidentale de la nef. Dans la seconde moitié du XVe siècle, les bas-côtés sont construits. La date de 1479 figure sur la clé de voûte de la troisième travée du bas-côté méridional. À la fin du XVIIe siècle, le chœur est remanié. 

Les voûtes d’arêtes sont mises en place, le mur pignon du chevet est surélevé à cette occasion. Une baie du chœur porte la date de 1698. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les peintures de l’église sont refaites dans le style médiéval par François VERGNOL, artiste peintre installé à SAINT-PARDOUX. La date de 1875, peinte sur le doubleau séparant le chœur de la nef, correspond à la réalisation des travaux. C’est peut-être à la même époque que la partie haute du clocher sera reconstruite.

Ce grand vaisseau chrétien, riche et complexe, classé Monument Historique depuis le 28 mai 1918, porte témoignage, dans son plan comme dans son élévation, de sa pérennité et de son embellissement à travers les dix siècles de son histoire.

Cet édifice a, à plusieurs reprises, subi des travaux importants et ce témoignage doit nous conforter dans l’idée que d’autres séries de travaux sont non seulement nécessaires mais indispensables afin de préserver ce patrimoine remarquable à bien des égards.

A cet effet, le service départemental de l’architecture a d’ores et déjà rédigé un cahier des charges. Bien d’autres étapes sont néanmoins nécessaires, du fait d’une part de l’importance des travaux à engager et d’autre part du nombre conséquent de partenaires attachés à la restauration de cet édifice d’exception.

Géolocaliser La Tour d'Auvergne
La Tour d'Auvergne
Place du Docteur Godonnèche
63680 LA TOUR D'AUVERGNE
Itinéraire